Collège Saint-Benoît de Maredsous au congrès Math.en.Jeans 2023 (Mulhouse)

Aujourd’hui, le 25 mai 2023, marque le début du congrès Math.en.Jeans France 2023, un événement d’envergure pour les passionnés de mathématiques, se déroulant à l’université de Haute Alsace à Mulhouse. Cette année, l’événement accueille des élèves issus de divers horizons, dont les élèves rhétoriciens de l’option Math 6h+2h du Collège Saint-Benoît de Maredsous. Ces jeunes mathématiciens en herbe ont présenté avec enthousiasme une série de projets originaux et captivants.

Sous la supervision de leurs professeurs, M. Dhyne et N. Galante, ainsi que de chercheurs en mathématiques de l’Université de Namur, les élèves ont exploré divers sujets mathématiques et ont présenté quatre projets lors du congrès.

Le premier projet « la fabrique de blobs » s’intéresse à ces étranges organismes vivants capables de se diviser en deux individus identiques et vivants lors de leur reproduction. Les élèves se sont penchés sur l’évolution d’une population de blobs en fonction du temps, en prenant en compte des critères spécifiques. Ils ont réalisé cette étude en utilisant notamment un code Python.

Le deuxième projet, intitulé « Un labyrinthe ange-démon », aborde un problème stratégique similaire au jeu de dames. Un labyrinthe cubique est divisé en plusieurs petites chambres identiques, chacune ayant une porte sur l’un des quatre murs. De plus, le labyrinthe est divisé en deux grands blocs identiques : le bloc 1 représente les châtiments, tandis que le bloc 2 offre des récompenses. La valeur de la récompense augmente à mesure qu’on s’éloigne de la ligne de démarcation entre les deux blocs. Les élèves ont cherché à maximiser les récompenses en invitant autant d’amis que de chambrettes dans le bloc 1, tout en respectant les contraintes de déplacement dans le labyrinthe.

Le troisième projet, nommé « Toboggan spécial », explore le domaine de la géométrie, du dénombrement et des fonctions. Les élèves se sont penchés sur des toboggans possédant une structure principale en forme de tuyau circulaire. Ils ont étudié différentes configurations où des sommets étaient fixés au départ sur le tuyau circulaire, puis reliés par d’autres tuyaux respectant certaines contraintes. L’objectif était de déterminer le nombre de toboggans distincts pouvant être construits en fonction du nombre de sommets initial.

Enfin, le projet intitulé « La fin de toute une génération » a exploré les concepts mathématiques liés à la modélisation de populations. Les élèves ont étudié l’évolution démographique d’une population donnée en prenant en compte des critères spécifiques. L’objectif était de maximiser le nombre d’individus d’une espèce donnée en fonction du nombre initial d’individus et des contraintes imposées.

Les élèves rhétoriciens du Collège Saint-Benoît de Maredsous ont brillamment présenté leurs projets.

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *